Blog du café philo de la Possonnière

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi, 16 novembre 2017

30-11-2017 Faut-il maudire la répétition du quotidien ?

Comme d'habitude le café philo aura lieu au Ponton le 30 novembre 2017 à 20:30. En annexe se trouvent des textes proposés par Jean-Louis ainsi qu'un texte de Philippe. L'introduction de Jean-Louis est en annexe.
Cliquez ci-dessous
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

jeudi, 12 octobre 2017

19-10-2017 AG et débat "Le pouvoir des médias : un contre-­‐pouvoir ou un anti-­‐pouvoir ?"

Les documents proposés par Jean-Louis sont en annexe. Cliquez ci-dessous.
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
L'introduction de Jacques et la synthèse de Jean-Louis sont en annexe. Cliquez ci-dessous pour lire cette dernière.

http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

jeudi, 14 septembre 2017

28-09-2017 Le sport bien être ou dictature de la performance ?

Attention ! Le premier café-philo aura lieu le jeudi 28 septembre (20h.30) à Chalonnes-sur-Loire, Société « le rivage » 10, rue des marais.
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
Voir le programme de l'année
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
Voir l'introduction de Jean-Louis en annexe.
La synthèse de Jean-Louis est en annexe.
Son début est-ci-dessous. "LE SPORT, BIEN-ÊTRE OU DICTATURE DE LA PERFORMANCE ? Accueil très chaleureux de nos amis et voisins de Chalonnes-sur-Loire dans cette Société de jeu de boule de fort « Le rivage », spécificité régionale, datant des années 1850 et superbement entretenue. Nous étions 24 personnes bien intéressées et ouvertes à la discussion. Le sympathique Pierre Davy dit Pierrot, un des responsables de la mairie, nous accueillait au bar et nous a servi le vin nouveau du coin, un petit chenin qui sentait bon la noisette… Notre ami Philippe Ménard, le maire de cette bonne ville de Chalonnes, a exprimé son plaisir de faire connaître le café-philo de la Possonnière, qu’il fréquente depuis des années et a profité du concours « Ville sportive des Pays de Loire » pour nous inviter sur le thème du sport. Nous espérons que Chalonnes obtiendra ce label." ... "LE PROCHAIN CAFÉ-PHILO AURA LIEU LE JEUDI 19 OCTOBRE À LA POSSONNIÈRE ET AURA POUR THÈME « Le pouvoir des médias : un contre-pouvoir ou un anti-pouvoir ? »"

mercredi, 28 juin 2017

29-06-2017 10 ans de café philo

Cliquez ci-dessous http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
http://laposso.philo.free.fr/blog2/... Un texte de Philippe sur la famille est en annexe. Un article d'Ouest-France et des photos du repas sont en annexe.

dimanche, 14 mai 2017

18-05-2017 L'oubli est-il nécessaire à la vie ?

Comme d'habitude le 18 mai au Ponton à 20h30.

Les documents proposés par Jean-Louis et l'intro de Philippe sont en annexe.
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
La synthèse de Jean-Louis est en annexe.
Voici le début
"Une dizaine de personnes pour ce café-philo, et ce qui est le plus appréciable, la présence de trois amies que nous n’avions pas vues depuis un certain temps. Philippe a rondement mené son introduction (quelques « brèves de comptoir » dit-il modestement) en pointant les problèmes essentiels que nous allons discuter (voir son intro sur le blog). Christiane nous a rapporté le témoignage émouvant concernant une mère qui ne se relève pas de la mort de son enfant ; souvenir qui la hante jusqu’à en perdre la raison. Comment peut-on oublier ce drame effroyable ? Marie nomme « trauma » ce qui ne peut pas être oublié. On nomme résilience cette faculté à « rebondir », à vaincre des situations traumatiques. Mais s’agit-il d’oubli ?
Pour lire la suite cliquez ci-dessous
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

mardi, 18 avril 2017

26-04-2017 Pourquoi s'intéresser au passé ?

Attention changement de date mercredi 26 avril au lieu du jeudi 27 cliquez ci-dessous
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
Les documents proposés par Jean-Louis sont en annexe.
L'introduction de Claude est en annexe.
Ci-dessous le début de la synthèse de Jean-Louis en annexe.
"Débat très riche mené bon train par une dizaine de personnes enthousiastes. Claude a ouvert le débat par une bonne introduction, offrant toutes les perspectives et interrogations que l’on peut comprendre sur un tel sujet (voir son intro sur le blog). En quelques mots, le questionnement s’ouvre d’une part sur le point de vue individuel et s’interroge sur ce que recouvrent des sentiments comme la nostalgie, la culpabilité, le remords ou les regrets. Le passé n’est-il pas également au coeur de nos expériences, de notre formation et de notre éducation ?
D’autre part notre interrogation porte aussi sur le point de vue historique tel que les historiens le construisent, ou les philosophes le pensent comme devenir historique de l’homme."
Suite en cliquant ci-dessous
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
Le prochain café-philo aura lieu le jeudi 18 mai et portera sur cette question : " L’oubli est-il nécessaire à la vie ?"

jeudi, 23 mars 2017

30-03-2017 Peut-on vivre sans engagement ?

30 mars à 20:30 à la Gabarre
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
Pour voir les documents sélectionnés par Jean-Louis cliquer ci-dessous ou aller en annexe.
http://www.philomag.com/lepoque/pou...
L'introduction de Jean-Louis est en annexe.
Ci-dessous le début de la synthèse de Jean-Louis en annexe.
Peut-on vivre sans s‘engager ? Une bonne soirée café-philo avec 22 participants dont des personnes qui nous ont fait l’amitié de revenir participer à notre débat de ce soir (un grand merci amical à Sophie, Chantal, Jean-Michel, Élisabeth). J’en ai commencé par une introduction, qui je le reconnais, m’avait embarqué dans la trop longue aventure de mes propres engagements (voir texte sur le blog). J’ai voulu montrer par mon expérience que l’engagement prend naissance parfois par l’influence familiale et dans les premières expériences de la jeunesse.
Suite en cliquant ci-dessous
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

mardi, 31 janvier 2017

23-02-2017 En démocratie la loi peut-elle être contestée par la rue ?

Les documents proposés par Jean-Louis pour le débat du 23-02-2017 à 20:30 au Ponton sont en annexe.
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

++ SYNTHÈSE CAFÉ-PHILO DU JEUDI 23 FÉVRIER 2017 

     EN DÉMOCRATIE LA LOI PEUT-ELLE ÊTRE CONTESTÉE PAR LA RUE ? 


La période des vacances scolaires justifiait semble-t-il, un petit nombre de participants, mais qui ont tous apprécié la profondeur et la vigueur du débat. 

Dominique en a commencé par l’introduction du thème (voir texte sur le blog). Sa première idée fut pour ces évènements récents en Afrique du Nord, en Tunisie particulièrement, appelés « printemps arabes ». On y a vu en effet comment le peuple avait « dégagé » la dictature par un mouvement de la rue, ouvrant un nouveau rapport politique que l’on peut appeler démocratie directe. On sait hélas, comment les lendemains semblent plus difficiles. Comme le disait Castoriadis citant Thucydide (voir texte sur le blog) « Il faut choisir : se reposer ou être libre ». suite cliquer ci-dessous.++http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

mardi, 10 janvier 2017

26 01 2017 Comment faire valoir la liberté contre la sécurité ?

Les documents proposés par Jean-Louis sont en annexe. http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
La contribution de Philippe est en annexe.
La synthèse de Jean-Louis est en annexe.
Ci-dessous le début.
Bruno dans son introduction a largement profité des textes proposés sur le blog et nous a fait un compte-rendu de lecture, dont principalement ceux de Mireille Delmas-Marty grande spécialiste du droit international et professeure au Collège de France.
Quelques idées fortes que j’ai retenues :
- L’imprévisibilité des dangers conduit à cette peur de l’autre et à une vision angoissée du monde.
- Il y a cependant un réel danger et personne n’est aujourd’hui « angélique, optimiste ou aveugle ».
- Nous observons dans nos sociétés démocratiques s’installer une justice prédictive dangereuse : suspicion et rétention de sûreté, instauration de régime d’exception et état d’urgence…
- Ce qui conduit à la mise en place d’une « justice prédictive » qui nie le principe de l’indétermination des comportements humains et qui aboutit à une « justice de l’intentionnalité » et non à une justice telle qu’elle doit être, c’est-à-dire qui juge le fait effectivement échu.
- D’où l’instauration d’un régime d’exception, qui compte tenu d’une menace terroriste probablement sans fin, peut rendre permanente cette justice d’exception. C’est le cas aux USA avec ce « Patriot Act » qui subsiste depuis le 11 septembre 2001 et qui autorise le camp de concentration de Guantanamo, la torture et des exécutions sommaires dans différents pays.
- C’est donc la fin de l’État de raison pour une « Raison d’État » qui n’est qu’un euphémisme, car elle couvre des pratiques inavouables (écoutes téléphoniques, incarcérations préventives…)
- D’ou il suit le problème même de notre sujet de réflexion : comment trouver un équilibre entre liberté et sécurité ? Comment mener efficacement une lutte antiterroriste sans tomber dans les manoeuvres d’un État totalitaire ?

jeudi, 8 décembre 2016

15 12 2016 L’égalité est-elle possible dans la différence ?

Au Ponton 20:30 le jeudi 15 12 2016. http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
Les documents proposés par Jean-Louis sont en annexe.
L'introduction de Geneviève et un texte de Philippe sont en annexe. La synthèse de Jean-Louis est en annexe.

jeudi, 17 novembre 2016

24 11 2016 Pouvons-nous nous passer du sacré ?

Les documents proposés par Jean-Louis sont en annexe. L'introduction de Philippe M. est en annexe. http://laposso.philo.free.fr/blog2/... La synthèse de Jean-Louis est en annexe.

jeudi, 29 septembre 2016

27-10-2016 Le progrès technique s'accompagne-t-il de progrès humain ?

http://laposso.philo.free.fr/blog2/... Les documents proposés par Jean-Louis sont en annexe. L'introduction de Dominique et la synthèse de Jean-Louis sont en annexe.

dimanche, 18 septembre 2016

22-09-2016 La nature appartient-elle à l’homme ?

Rentrée du Café-philo jeudi 22 septembre à 20h. (Petite AG de l’association) puis débat sur le thème :  La nature appartient-elle à l’homme ? Venez nombreux ! Salle « La gabarre » au Ponton.

Voir liste jointe de sujets proposés (choisissez-en 8) et renvoyez –nous votre choix, ou faites-nous en part jeudi.

L'introduction d'Eric et la synthèse de Jean-Louis sont en annexe.

lundi, 20 juin 2016

30-06-2016 Banquet Qu'est-ce qu'une vie réussie ?

cliquez ci-dessous pour en savoir plus.
/blog2/public/pique-nique.pdf
Les exposés sont en annexe.

dimanche, 1 mai 2016

19-05-2016 Faut - il accepter être vulnérable ?

Au Ponton le jeudi 19 mai 2016 à 20h30. Les documents sélectionnés par Jean-Louis sont en annexe.
L'introduction de Lucien est en annexe.
La synthèse de Jean-Louis est en annexe.
En voici un extrait ci-dessous.
"Citant Pascal et sa célèbre métaphore du roseau pensant, Lucien souligne cette dualité qui nous caractérise. Face à la nature qui nous écrase, nous sommes vulnérables, mais nous pensons cet univers. Cette notion de vulnérabilité signifie « l’aptitude à être blessé, mais aussi à blesser ». Cependant, fort de notre capacité à penser nous refusons cette vulnérabilité et ne saisissons que cette autonomie, c’est-à-dire le pouvoir de se donner notre propre loi (la vulnérabilité serait hétéronomie). Nous sommes donc conviés à repenser ce rapport, autonomie et vulnérabilité, qui fait la part trop belle à cette surpuissance de l’individu moderne, voir à cette prétention post-humaniste de dépasser la condition humaine. Sans renoncer à l’autonomie, nous devons nous interroger sur une éthique plus humaine, attentive à toutes les « figures de la précarité », « à toutes les formes de la vulnérabilité ». En effet, ne faut-il pas reconnaître la passivité essentielle du vivant et de la nature ?"
Pour lire la synthèse complète cliquer sur :
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
Voir en annexe le texte remis par Jean-Paul.

jeudi, 7 avril 2016

21-04-2016 Le féminisme a - t - il encore un sens ?

Au Ponton le jeudi 21 avril 2016 à 20h30. Les documents sélectionnés par Jean-Louis sont en annexe.
La synthèse de Jean-Louis est en annexe. Ci-dessous un extrait.
Ahmed nous a proposé une introduction utilement didactique, en relevant les étapes historiques et les héroïnes du féminisme (voir son intro sur le blog). En conclusion à son introduction, Ahmed pointe l’enjeu essentiel de cette question du féminisme, en disant que le féminisme n’est pas que l’affaire de la femme et en ce sens les hommes bénéficient de la lutte féminine, reprenant la pensée d’Aragon : « La femme est l’avenir de l’homme ». Commençons par une définition conceptuelle nécessaire : le féminisme. Selon le Larousse, le féminisme se définit à la fois comme mouvement militant pour l’amélioration et l’extension du rôle et des droits des femmes dans la société, et comme attitude de quelqu’un qui vise à étendre ce rôle et ces droits des femmes. J’ai rappelé que j’ai pris soin de mettre sur le blog (http://la posso.philo.free.fr/) comme à chaque débat, des extraits de textes divers pour enrichir notre interrogation. C’est ainsi que j’ai immanquablement rappelé cet extrait du célèbre « Le Deuxième Sexe » (1949) dans lequel Simone de Beauvoir énonce cette profonde pensée : « On ne naît pas femme, on le devient ». ...voir la synthèse complète en http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

vendredi, 11 mars 2016

24-03-2016 La lutte des classes est - elle dépassée ?

Au Ponton le jeudi 24 mars 2016 à 20h30. Les documents sélectionnés par Jean-Louis sont en annexe. La synthèse de Jean-Louis est en annexe.
Un extrait ci-dessous.
"Après les présentations de notre nouvelle association, ses statuts, son fonctionnement et quelques points pratiques, Éric nous a présenté son introduction. Mais avant d’en souligner quelques traits, je voudrais le remercier pour son installation de superbes affiches, tout autour de la salle, vieilles affiches des temps révolutionnaires des années 50, 60 et 70. (Ci joint la photo). S’y côtoyait une référence à Lénine, le portrait du Che, les Blacks Panthers, les luttes sud-américaines ou espagnoles, le front polisario…tout ce que cette seconde moitié du XXe S. contenait de lutte de classe, de lutte révolutionnaire, défilait devant nos yeux.
Éric a donc relevé d’une part que cette lutte des classes mondiale semble avoir traversé tous les XIXe et XXe siècles et que d’autre part elle a exprimé toutes les luttes sociales et politiques du monde entier (comme le représente sa belle collection d’affiches révolutionnaires). Après la chute de l’URSS et le développement de cette économie capitaliste mondialisée, la lutte des classes est-elle une notion dépassée ? "
Pour en savoir plus lire la synthèse en cliquant ci-dessous.
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...

vendredi, 4 mars 2016

Le café - philo déménage!

jeudi, 18 février 2016

24-02-2016 L’esprit est - il de même nature que le corps ?

Mercredi 24 Février 20h30 à 19h à la taverne du prieuré à la Possonnière pour un repas ou à 20h30 pour notre débat jusque 22:30.
Les documents proposés par Jean-Louis sont en annexe.
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
L'introduction de Geneviève est en annexe.
La synthèse de Jean-Louis est en annexe.
Son résumé est ci-dessous.
L'esprit est-il de même nature que le corps?

Je salue bien amicalement les courageux participants (11) de cette soirée café-philo.

Il va de soi qu'une réflexion sur l'avenir du café-philo est nécessaire et dès la semaine prochaine nous procéderons à un certain nombre de révisions.

Je reconnais que notre débat fut d'ès le début quelque peu hésitant, car la présentation de Geneviève (voir sur le blog) ramassait le sujet autour de cette opposition «l'âme et le corps».

Certes l'opposition âme/corps est contenue dans la question posée, laquelle engendrait cependant, il me semble, des perspectives un peu différentes, surtout si l'on distingue l'âme et l'esprit.

Geneviève a pointé cette distinction en rappelant l'e sens aristotélicien de l'âme (du latin anima, «souffle, respiration»).

On peut assez couramment penser les termes esprit et âme comme synonymes, mais on peut aussi les distinguer en réservant le terme esprit pour signifier la pensée et les facultés intellectuelles de l'homme (synonyme de conscience ou le «mental») et âme, comme souffle de vie.

En effet Geneviève fait référence à Aristote qui définit l'âme comme «souffle de vie».

Ainsi l'âme n'est pas une substance distincte du corps, mais elle est le principe de vie de cet être vivant.

En ce sens là, on peut être d'accord avec Aristote, tous les êtres vivants ont une âme.

Avec Descartes l'âme et le corps forment une dualité, deux substances opposées, l'une substance matérielle et l'autre substance pensante.

Descartes assimile l'esprit à la conscience et le distingue du cerveau.

Ce dualisme est difficilement tenable : comment un esprit immatériel peut-il causer quoi que ce soit dans un corps matériel, et inversement?

C'est ce que Descartes comprend en montrant que «l'âme est unie à toutes les parties du corps conjointement», comme il dit dans le «Traité des passions».

Ainsi Descartes pose l'existence d'une petite glande qu'il situe dans le cerveau, appelée glande pinéale.

Ce dualisme (le corps et l'esprit) trouvait déjà une place essentielle dans la philosophie platonicienne où les deux substances s'opposent, et dans le «Phédon», Platon pense le corps comme «le tombeau de l'âme».

On comprend alors qu'ils situent leur expérience sur ce mixte esprit/corps et que le taï -chi, le chi -cong ou autre art martial comme le karaté, sont à la fois souffle vital, énergie et maîtrise de l'esprit.

dimanche, 3 janvier 2016

27-01-2016 La démocratie a t-elle un avenir ?

Mercredi 27 janvier 2016 à 19h à la taverne du prieuré à la Possonnière pour un repas ou à 20h30 pour notre débat jusque 22:30.
Les documents proposés par jean-Louis sont en annexe ou en cliquant sur les liens suivants :
http://laposso.philo.free.fr/blog2/...
http://www.franceculture.fr/emissio...
L'introduction de Bruno est en annexe.

- page 1 de 5